Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Éditorial

p. 7-8

Texte intégral

1Cette revue est le fruit d’une rencontre. C’était en septembre 2000, lors d’un colloque à Grenoble sur la poétique du conte merveilleux au xviiie siècle : quelques-uns firent observer qu’il manquait une revue consacrée aux études littéraires sur ce genre ; l’idée était excellente, elle a fait son chemin et se concrétise dans ce premier numéro de Féeries.

2Cette publication annuelle est consacrée au conte merveilleux de langue française, du xviie au xixe siècle. Elle couvrira donc un vaste segment de l’histoire du genre, qui court depuis son « invention » comme forme singulière au sein d’un champ littéraire lui-même en cours d’autonomisation, jusqu’à l’époque romantique qui le relit comme patrimoine et le réinvente en littérature populaire – la production du xviiie siècle constituant sans doute le grand carrefour où viennent se mêler les racines romanesques européennes du merveilleux féerique avec la tradition orientale transmise par Antoine Galland.

3Il s’agira de travailler le conte avec les instruments, les méthodes et les problématiques des études littéraires contemporaines, de l’approcher comme un secteur particulièrement sensible de la littérature, un espace d’échange entre les genres, un creuset d’expérimentation formelle et de réflexion esthétique. Comme l’histoire du genre est aussi une histoire européenne (Basile, Straparole à la Renaissance, échanges avec l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne au xviiie siècle, Romantisme), la revue a vocation à accueillir des approches comparatistes.

4La présente livraison est consacrée au thème du « recueil », saisi sous différents points de vue : théorique, historique, herméneutique, etc. depuis Mme d’Aulnoy jusqu’au Magasin des enfants. Les numéros qui suivront seront également consacrés à un thème précis, mais nous publierons régulièrement aussi des articles originaux hors-thématique. Nous n’excluons pas non plus la possibilité de présenter des travaux d’édition scientifique. Chaque livraison comportera un compte rendu critique des publications concernant le domaine. Les prochains numéros porteront sur les thèmes suivants : n° 2 – Le conte oriental au xviiie siècle, n° 3 – Politique du conte, n° 4 – Le conte, la scène. D’autres thèmes sont à l’étude : contes et journaux, le conte pédagogique (xviie-xixe), conte merveilleux-conte fantastique (xviiie-xixe), mythologie dans le merveilleux, etc.

Pour le Comité de rédaction de Féeries, Jean-François Perrin

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Éditorial », Féeries, 1 | 2004, 7-8.

Référence électronique

« Éditorial », Féeries [En ligne], 1 | 2004, mis en ligne le 08 mars 2007, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://feeries.revues.org/61

Haut de page

Droits d’auteur

© Féeries

Haut de page
  • Revues.org